On n'aura pas vu Jacques Chirac vieillir

Le récit est de troisième main, et évidemment cela doit rendre le lecteur méfiant. L’histoire est rapportée par l’homme qui a écouté l’homme lui parler de l’homme, et on ne peut se cacher que le procédé, très indirect, est assez troublant. Le journaliste Arnaud Ardoin, en charge d’un projet de livre sur Jacques Chirac , a recueilli le témoignage nourri de Daniel Le Conte , dernier collaborateur de l’ancien président de la République, qui a passé ses trois dernières années pratiquement à son chevet, le soutenant, l’accompagnant dans l’aggravation, depuis le milieu de la décennie, de l’anosognosie, un symptôme d’Alzheimer dont est atteint l’ex-chef de l’État. Le fidèle Daniel Le Conte, déjà présent aux côtés de Jacques Chirac au temps de la mairie de Paris, puis au secrétariat général de l’Elysée, enfin, témoin, souvent unique, à la demande de la famille Chirac, des enlisements neurologiques, de la paralysie physique, des absences du président, s’empressant d’aller livrer à un journaliste ces vérités douloureuses dont il est le gardien,  dans le but de servir un livre?
... Lire la suite
Read The Rest at : SLATE

Top News