Un tatoueur doit-il prévenir que le motif choisi est beaucoup trop moche?

En décembre 2011, une jeune femme est entrée dans un salon de tatouage de Los Angeles et a annoncé à l’employé qu’elle voulait se faire encrer le front. Plus spécifiquement, elle voulait que le mot DRAKE, en majuscules, soit tatoué assez grand pour couvrir toute la largeur du front et jusqu’à ses sourcils, qu’elle avait rasés. Il n’a pas fallu longtemps pour que des photos du visage de cette femme défigurée de façon indélébile deviennent virales .
... Lire la suite
Read The Rest at : SLATE

Top News